Les Pirates et les Jeux vidéo.


Ahoy ! Nous sommes les pirates !


Qu’est-ce être un pirate ? Et bien, la piraterie est une forme de banditisme qui se pratique en mer. Les pirates pillent les cargaisons d’autres navires et attaquent parfois des petits villages côtiers.
L’époque faste et à laquelle on situe ces bandits est le XVIIIème siècle dans l’Océan Indien et dans les Antilles. Néanmoins, la piraterie existe encore de nos jours, notamment en Afrique du Nord.

L’archétype même du pirate de l’époque se résume par : porte un cache œil, est très bourru, est un alcoolique fidèle au rhum, a pour compagnie un perroquet, se bat au sabre et peut avoir une jambe en bois.
Cette image est principalement due à la littérature du XIXème siècle (et plus particulièrement grâce à « L'Île au trésor » de Robert Louis Stevenson). Mais, on oublie un peu trop rapidement que ces fameux pirates font aussi partie des grandes sources d’inspiration pour l’univers des jeux vidéo.

Kaboom ! Les jeux vidéos, c’est notre dada !


Nombreuses ont été les incursions du thème de la piraterie dans les jeux vidéo, en voici quelques exemples.

  • Le papa des jeux « Civilization », Sid Meier avait déjà misé sur ce thème avec son jeu « Sid Meier’s Pirates !» en 1987, un jeu mêlant stratégie et action-aventure.
  • En 1990 commence la série des point-and-click « Monkey Island » et son célèbre héros nommé Guybrush Threepwood. L’humour que dégage ce jeu rend les pirates particulièrement attachants.
  • La série des « Anno » vous replonge en plein dans la période faste de la piraterie. Et les pirates seront souvent des menaces pour votre colonie, hélas.
  • « Tropico 2 » est un jeu qui vous permettra de diriger d’une main de fer une île aux pirates afin de rendre heureux les pirates mais aussi leur permettre de piller le plus possible !
  • Les Sims Mediéval avec une extension nommée « Nobles et Pirates », comme quoi les pirates ça rapporte !
  • La saga des jeux Lego s’est vue parodier le film « Pirates des Caraïbes »


De nos jours, les pirates continuent de sévir avec des jeux sur Internet comme « Seafight » (qui n’a jamais vu une publicité pour ce jeu lorsqu’il navigue sur le net ?) ou « Pirate Storm », des browser games qui ne nécessitent pas d’installation sur l’ordinateur car tout se déroule sur le navigateur (Chrome ; Firefox ; Safari ; Internet Explorer ; etc.).

Tout ça pour dire que les pirates sont loin d’être enterrés !